About me

Welcome to my blog. Im always looking for new ways of bringing people together to build campaigns. Im always amazed by the energy and passion of the people I meet and the different skills they bring to making change happen - the ideas we try out, the campaigns we work on, the relationships we build together. I want to share those stories with you. I hope you enjoy them!

Contact me

You've got an idea or activity that you would like to develop, an issue that matters to you or would just like to find out more? Contact me now by email, twitter, or facebook.

La synthèse se fait autour d´un pôle social, pas autour de sondages

Excellent article paru ici. Royal sort les griffes, alors que Bayrou courtise les "sociaux-démocrates" du PS

Une brèche dans laquelle François Bayrou s'est aussitôt engouffré. Dans le "Nouvel observateur" à paraître jeudi, il en appelle aux "sociaux-démocrates" qui "en ont ras-le-bol de la manière dont le PS fonctionne" et invite DSK à "s'émanciper" . "Il y aura des socialistes dans la majorité nouvelle", prédit-il. Le PS est "très fissuré", constate-t-il, même s'il ne souhaite pas son "éclatement", réveillant ainsi le spectre d'une explosion du PS.

Très intéressant, ce petit couplet. Mais il ne tient pas.

Effectivement on peut diverger sur certains points avec la candidate socialiste, on peut diverger sur certaines stratégies de campagne, mais on ne peut pas diverger au moment de mettre son bulletin dans l'urne pour les raisons suivantes:

Monsieur Bayrou est arrivé où il est arrivé et c'est tout à son honneur, mais n'oublions pas d'où il vient et que son minuscule parti ne peut pas se faire rassembleur de tous les désenchantés de la terre. Son projet, si projet il y a ne peut s´asseoir sur une base électorale virtuelle, les possibles transfuges si transfuges il y a ne pouvant se compter, ne représentent qu´eux-mêmes. Leur charisme peut-être évident mais suffira-t-il pour entraîner de façon massive tous ceux qui se reconnaissent en eux ?

Les primaires au PS ont eu cela de fort, d´enrichissant, de démocratique, qu´elles ont permis de choisir en toute connaissance de cause le candidat qui répondait de façon globale aux attentes des socialistes. Il est certain que la déception a été profonde pour certains mais les tentatives de s´affranchir de ce résultat, de cette capacité à pouvoir débattre durement de tout, de s´affronter durablement durant des semaines a créé au-delà des divergences, un socle qui permet d´augurer une refonte de la doctrine socialiste, mais une refonte qui se fera face à l´épreuve de la gouvernance.

Dans quel parti autre que le PS les acteurs de ce débat, de cet affrontement pourraient-ils jouir d´un forum aussi libre et démocratique ? N´oublions pas que bien des sections Fabiusiennes ou de DSK ont voté Ségolène. Ces débats qui se sont étendus bien au-delà de la famille socialiste, ont été retransmis en direct à tous les Français, et ont suscité l´intérêt que l´on sait, ils ont effectivement innervés la société française, et pour cela la démocratie en France s´en est trouvée renforcée.

Les débats participatifs ont été la continuation de ces primaires. Ils ont offerts àtous les Français la possibilité d´influer sur le programme du parti socialiste (son livre rose), et ont permis de le faire moins dogmatique, de le faire pluriel. Eux aussi avec toutes les railleries qu´ils ont provoqués dans le camp de la droite, ont innervé la société française et ont créé ce substrat qui permet à tous les français de questionner, maintenant la justesse des propos de tous les candidats, et même de la candidate socialiste.

La transversalité en politique, c´est les socialistes qui l´ont créée.
Tous ont permis cela, que ce soit Royal, Fabius ou DSK. Même à leur façon, Jospin et Mélenchon ont été acteurs.

Donc, ... que vient faire Mr Bayrou, que vient faire dans cette construction difficilement élaborée ce nouveau-né de la transversalité ? Il propose de faire ce qui vient d´être fait au parti socialiste, ce qui se fait jour après jour depuis les primaires.

Effectivement pour personne au PS la tâche est aisée, tous doivent faire cet effort d´imagination, de négociations, de synthèse afin d´arriver à un parti socialiste rénové, qui de fait réunit la gauche et la droite, mais une gauche et une droite ayant un centre qui n´est pas un centre maintenu en respiration artificielle par l´UMP. Le politique doit imaginer, et au PS cet exercice est en cours avec toute la complexité de la chose, et les soubresauts qui en découlent.

La synthèse se fait autour d´un pôle social, et non d´une chimère inventée à l´occasion d´une montée dans les sondages.

Le PS ne va pas éclater, parce qu´il réinvente la politique, et il le démontre depuis la campagne des primaires. Il n´a pas en cela à recevoir de leçons de quiconque, ni-même de la gauche alternative.

Mr Bayrou si vous voulez faire de la transversalité, venez au PS, la carte vous est offerte, et présentez vous à la prochaine primaire.



Digg!

1 comments:

  1. erasme de metz said...
     

    Excellent article, il est en effet important de rappeler aux militants et sympathisants socialiste la fierté qu'ils doivent avoir face à la qualité du débat interne au PS

Post a Comment